Une histoire louche de danseuse pas payée

Publié le par gallicusmagister


On ne saura jamais à quoi ressemblait la danseuse de Ctésiphon.
En tout cas, d'après la rumeur: 1) c'est son frère Aeschine qui l'a enlevée, 2) et qui ne l'a pas payée, 3) alors qu'il est lui-même engagé envers une jeune fille romaine.
QUEL SCANDALE!


Ce bronze de goût antique est en fait l'œuvre d'un sculpteur français du XIXe siècle, Jean-Jacques (James) Pradier (hauteur, 42 cm). Sa manière de copier les grands modèles de l'Antiquité (ici on reconnaît la célèbre Vénus de Milo) est caractéristique de la sculpture académique (sur la danse dans l'Antiquité, voir Arkéo Junior n° 118 du 01/04/2005).



Voici les traductions promises

Vignette 1 (Senatores)
Syrus: Il craint: j'ai mis l'homme dans le souci.
Sannio: O criminel! J'ai acheté plusieurs femmes et en plus je vais les apporter en Chypre. Si je ne vais pas au marché public, le préjudice sera le plus grand, si bien qu'il vaut mieux se résigner à une perte maintenant plutôt que de rester là.

Vignette 2 (Patres)

Syrus: Regarde, si ça lui plaît assez, plutôt que de t'exposer au danger, Sannio, fais donc un partage! Il trouvera bien dix mines quelque part.
Sannio: Et moi aussi en réalité, je doute de ce malheureux? Avoir honte de quoi?

Vignette 3 (Tribuni)
Eschine
: Tiens, à propos, je te le demande, que deviens-tu, Ctésiphon? Tout est en ordre, mais oublie ta tristesse.
Ctésiphon: J'oublie la tristesse, par Hercule, car je t'ai pour frère, ô Eschine, ô mon frère!

Vignette 4 (Equites)
Eschine
: Qu'a dit Sannio sur nous, à la fin?
Syrus: Sannio? Il est tout aimable.

Vignette 5 (Plebs)
Sannio
: Il faut tout rendre
Syrus: Il te rendra tout. Toi, contente-toi de te taire et de suivre ce que l'on a dit.


Les réactions ne devraient pas tarder...






Publié dans Les Adelphes

Commenter cet article

Les Tribuni 14/10/2008 16:59

Nous avons traduit la vignette 5:

ESCHINE : Tiens, tu tombes à pic: je voulais te demander: que deviens-tu, Ctésiphon? Tout est en place, oublie ta tristesse.

CTESIPHON: Moi? Je l'oublie, ma tristesse, par Hercule, car je t'ai pour frère.

Lucius (senatores) 13/10/2008 20:00

Syrus:Il a peur:j'ai inspiré a l'homme le souci
Samnio: ô criminel!j'ai acheté plusieurs femmes d'ici et meme une que j'apporte en Chypre.
Si je ne viens pas au marché public, le prjudice sera plus grand, si bien qu'il vaut mieux se resigner a une perte que de rester là maintenant si longtemps.

vig n 2: nous avons critiqué les patres :
Ils ont marqué "fais donc un partage" mais c'est fais partager
Ils ont marqués "si ça te plait" mais c'est:
"s'il te plait assez ".
Ils ont marqués "je doute de se malheureux"
mais c'est "je doute d'etre dans la misere"
Ils ont marqué "avoir honte de quoi?" mais c'est "A t'il honte de rien"

gallicusmagister 13/10/2008 21:57


On le prétend que la critique est facile. Ce n'est pas certain, et je trouve que vous avez fait un bel effort. Cela dit, si vous écriviez les mots latins que vous traduisez, ce serait plus clair.


Un Eleve Curieux 09/10/2008 20:18

Elles sont où nos notes ? :D ^^

gallicusmagister 10/10/2008 16:39


Je suppose, cher Bujacus, que vous parlez des notes de groupe. Allez donc voir à la page SPQR en haut à droite.


Equites 09/10/2008 19:16

Vignette 1: au lieu de "il craint", écrire "il a peur" ou "il est indécis". Il manque le mot diu (longtemps) et le mot tam (si ou tellement). "Maintenant" est à remplacer par "mais en réalité". Vignette 2: il manque le mot satis (assez). Vignette 3: il manque le mot quidem (certes) et le mot illam (celui-là ou ce). Vignette 4: traduire par "que dit Sannio à notre sujet, enfin?" Vignette 5: Sannio: Oui, mais à condition qu'il rende tout. Syrus: Contente-toi de faire ce que l'on t'a dit de faire.

Plebs 09/10/2008 19:02

Sannio: Oui mais à condition qu'il rende tout.
Syrus: Il te rendra tout. Toi, contente-toi de te taire et de faire ce que l'on a dit.