Friends, Romans, contrymen...

Publié le par gallicusmagister

Shakespeare est un génie du théâtre. Et, de temps en temps, le théâtre shakespearien se change en une leçon extraordinaire sur la vie et les hommes. Quel titre donneriez-vous à la si célèbre tirade de Marcus Antonius: Friends, Romans, contrymen, lend me your ears... ?

ANTOINE Amis, Romains, compatriotes, prêtez-moi l’oreille. Je viens pour ensevelir César, non pour le louer. Le mal que font les hommes vit après eux ; le bien est souvent enterré avec leurs os : qu’il en soit ainsi de César. Le noble Brutus vous a dit que César était ambitieux : si cela était, c’était un tort grave, et César l’a gravement expié. Ici, avec la permission de Brutus et des autres (car Brutus est un homme honorable, et ils sont tous des hommes honorables), je suis venu pour parler aux funérailles de César. Il était mon ami fidèle et juste ; mais Brutus dit qu’il était ambitieux, et Brutus est un homme honorable. Il a ramené à Rome nombre de captifs, dont les rançons ont rempli les coffres publics : est-ce là ce qui a paru ambitieux dans César ? Quand le pauvre a gémi, César a pleuré : l’ambition devrait être de plus rude étoffe. Pourtant Brutus dit qu’il était ambitieux ; et Brutus est un homme honorable. Vous avez tous vu qu’aux Lupercales je lui ai trois fois présenté une couronne royale, qu’il a refusée trois fois : était-ce là de l’ambition ? Pourtant Brutus dit qu’il était ambitieux ; et assurément c’est un homme honorable. Je ne parle pas pour contester ce qu’a déclaré Brutus, mais je suis ici pour dire ce que je sais. Vous l’avez tous aimé naguère, et non sans motif ; quel motif vous empêche donc de le pleurer ? Ô jugement, tu as fui chez les bêtes brutes, et les hommes ont perdu leur raison !... Excusez-moi : mon cœur est dans le cercueil, là, avec César, et je dois m’interrompre jusqu’à ce qu’il me soit revenu.

 

Un conseil: pour ceux qui n'ont pas peur de regarder un Marc Antoine machiavélique (presque diabolique, n'ayons pas peur des mots), un petit détour par le grand Marlon Brando s'impose:

http://fr.youtube.com/watch?v=eNRoeMvzMVo

Vous pouvez suivre avec le texte anglais sous les yeux grâce au lien suivant (à partir du vers 1618):

http://www.opensourceshakespeare.org/views/plays/play_view.php?WorkID=juliuscaesar&Act=3&Scene=2&Scope=scene 

Publié dans La mort de César

Commenter cet article

Marcus Vispanius Agrippa D 27/09/2008 22:18

Je critique la plèbe romaine qui ne sait pas ce qu'elle dit. Une fois elle défend Brutus, une autre fois, elle l'accuse. Vivant, César est un tyran, mort, c'est un dieu.
Je critique les Patres qui insultent Marcus Antonius alors que ce dernier est noble et honnête. Vive Marcus Antonius.
Brutus vous avait trompé lors de son dernier discours, mais maintenant on est contre lui. On va l'attraper et le tuer. J'appelle les Tribuni à se joindre à moi et à M. Antonius. Vive Marcus Antonius!

Labiena et Maria 27/09/2008 22:13

Le traducteur ne parle pas comme un vrai Romain. IL fait des phrases trop longues, à la fin, on ne comprend donc plus la phrase. C'est inadmissible de dire de Brutus qu'il est un héros, il ne vaut rien. Vive Antoine! (Labiena) Cela se voit que ce n'est pas un Romain qui parle. Brutus n'est pas un héros, c'est scandaleux! Vive Antoine! (Maria du groupe des Tribuni)

Manilia A 27/09/2008 22:09

Les Patres n'ont pas le droit de traiter Marc Antoine de scélérat. Il a sauvé Rome d'une tyrannie. Leur texte est trop court. C'est scandaleux de dire que le seul procès qui devrait avoir lieu est celui de M. Antoine.

Tullia M 27/09/2008 22:07

Les Patres ont raison. Je suis l'avis des Senatores. Brutus, le fils de César, n'avait aucun tort. Il n'a fait que son devoir. Pour qui se prenait César? Il a reçu trop d'honneurs! Dictateur? Il l'a été longtemps! Il a accepté beaucoup de privilèges! Une statue parmi les rois! Son nom était devenu le mois de juillet! Brutus a eu entièrement raison! Mais pourtant il va être jugé! C'est Marc Antoine qui mérite le jugement. Brutus est un noble homme. Il a libéré le Peuple Romain! Libérez-le! J'appelle tous les sénateurs pour qu'ils rejoignent ma cause.

Caius Fabricius Luscinus 27/09/2008 22:00

César est mort, et grâce à qui? à Brutus! Alors, au lieu de l'accuser, défendez-le! Vous par exemple, vous n'êtes pas contents qu'il soit mort? Ben si! Ben défendez-le, ce pauvre homme. Tout le peuple est content, soyez heureux mes amis. Je lance un appel à mes amis Républicains pour Brutus.