Traductions (savantes) et commentaires (sauvages)

Publié le par gallicusmagister

Le groupe des Senatores a traduit le texte de Suetonius.

Non seulement il recevait un honneur excessif : il a été tantôt consul continu, dictateur perpétuel, à la tête de la préfecture; il a eu un prénom impérial au-dessus des autres, un nom de Père de la Patrie, une place en hateur choisie au milieu du théâtre, une statue parmi les rois. Mais, en plus, il s'est laissé attribuer des honneurs qui sont supérieurs à ce qu'il y a de plus haut chez les hommes : il a eu une chaise en or à la Curie et au tribunal, on lui a donné des temples, une statue proche des dieux, un flamine chargé de son propre culte, un char sacré pour le Cirque et un brancard; son nom a reçu l'appellation du mois de Juillet.

Et voici le plaidoyer pour la défense des assassins:

César devenait dangereux. Il était trop ambitieux. Il avait tout ce qu'il y a de plus haut : un prénom impérial, une place au milieu du théâtre, une statue parmi les rois, le nom de Père de la Patrie. Pour qui se prenait-il? Il se comportait comme un dieu. Il a reçu trop de choses: une chaise d'or à la Curie et au tribunal, et même des temples! Il avait une statue proche des dieux. Et il avait même un prêtre chargé de son culte, un char sacré au Cirque et un brancard! Son nom a lui-même reçu l'appellation du mois de juillet, il a été glorifié! Mais pour qui se prenait-il? Il fallait le tuer. Il s'est laissé attribuer trop d'honneurs! Il a été consul, dictateur! Il ne fallait pas le laisser aller plus haut! Il aurait rendu tout le peuple esclave de sa trop grande ambition!

Le groupe des Patres a commenté avec passion le texte de Cicero:

Marcus Antonius est un scélérat, il voulait remplacer la république par un empire dont, grâce à César, il aurait pu être souverain. Les assassins n'ont commis qu'une erreur. Ils ont été victimes de la malice de Marcus Antonius. César est mort, il a payé pour ses crimes; mais Marcus Antonius est aussi coupable que César et devrait payer pour son crime. Le seul procès qui devrait avoir lieu, ce n'est pas celui de Brutus, mais uniquement celui de Marcus Antonius.

Le groupe des Equites a traduit un autre extrait de Suetonius:

Lors de la cérémonie sacrificielle des Latins, César, acclamé par la foule se détourna. Un homme de la foule s'écarta et alla poser sur la statue de César une couronne de laurier blanc. Les tribuns Epidus Marullus et Caesetiusque Flavus ordonnèrent qu'on arrête cet homme, qu'on l'enchaîne et qu'on enlève de la statue la couronne, mais César arrêta les tribuns et leur retira leurs fonctions.

Leur commentaire a été posté par Marina quelque part... (je l'ai retrouvé)

Mes chères citoyens, j'ai pris la liberté de vous ouvrir les yeux sur la remarquable personne qu'était Julius Caesar, certes c'était un grand homme, certes c'était un grand guerrier, mais n'oubliez pas, n'oubliez pas que c'était aussi un homme trop ambitieux, et si, je vous le dis mes frères, il avait continué ainsi, cela aurait sans doute amené notre cher peuple à sa perte. Rappelez-vous, quand un homme avait eu l'audace, de déposer sur la tête d'une statue à l'effigie de ce pseudo-empereur, une couronne de laurier blanc, Caesar avait arrêter et dépourvu de leurs charges, les plébéins qui s'étaient opposé à ce geste. Mes frères je vous le dis, le noble Caesar se prener pour un DIEU. Vous et moi sachons très qu'il est fortement mal vu de se prétendre comme tel.

Le groupe des Tribuni a traduit un texte difficile du même Suetonius:

Les réunions avaient été tenues un peu partout auparavant (...). Dans un même lieu, les conspirateurs se rassemblèrent, non pas que la présence de César plaisait au peuple, mais parce que, en cachette et ouvertement, le peuple rejetait la domination des partisans de César et réclamait la liberté avec insistance. Les chefs de la conspiration étaient Caius Cassius et Marcus et Decimus Brutus, qui hésitaient entre faire tomber César du pont dressé pour le vote et le tuer quand il serait en bas, ou l'attaquer sur la Voie Sacrée ou encore quand il va au théâtre. Mais après que César ait ordonné que le sénat se réunirait dans la curie de Pompée, ils choisirent ce lieu et ce moment pour le tuer.

Et voici leur commentaire:

Les assassins ne sont pas vraiment responsables de la mort de César, car le sénat n'avait plus de pouvoir à cause de ce dictateur. Cela les mettaient hors d'eux, c'est pourquoi ils ont décidé de le tuer. Ils sont pardonnables, car il voulait faire du peuple des esclaves. Heureusement, Brutus nous a sauvés. Quel héros!

Enfin, le groupe de la Plèbe Romaine s'est fendu de deux discours dont l'un défend Brutus et le second l'accuse.

Pourquoi accusez-vous Brutus alors que lepeuple entier est avec lui? César était un tyran et méritait de mourir. Tout le monde voulait le tuer, mais personne n'en avait le courage. Vous devriez plutôt féliciter Brutus au lieu de l'accabler, car il nous a sauvés et il a sauvé Rome tout entier. C'est notre libérateur!

Brutus, nous t'accusons d'avoir tué César. Tu as tué la personne la plus importante de Rome... Tu as tué un dieu. Tu as tué lâchement, tu as déshonoré et couvert de sang un lieu sacré.

Publié dans La mort de César

Commenter cet article

Lucius 28/09/2008 19:31

Marc antoine n'est pas un scélérat, il veut juste une autre republique avec quelqu'un de digne comme César .ET César est mort ils nous a honorés en mourant dignement tel un grand empereur, tout le peuple l'aimé. César était honorable. il était aussi ambitieux comme Brutus, son fidèle serviteur. Marc Antoine n'est pas coupable,il n'a commit aucun crime.